Suggestions de lecture

Suggestions de lecture

Suggestion de lecture de l'association Préhistoire du Sud-ouest

Suggestion de lecture de l'association Préhistoire du Sud-ouest : Préhistoire, Paléoanthropologie, Art pariétal, etc.

L'art des objets de la Préhistoire : Laugerie-Basse et la collection du marquis Paul de Vibraye au Muséum national d'histoire naturelle

Art MobilierPosté par Préhistoire du Sud-Ouest dim., avril 12, 2015 21:29:57
L'art des objets de la Préhistoire : Laugerie-Basse et la collection du marquis Paul de Vibraye au Muséum national d'histoire naturelle.

Patrick Paillet
Préface de Denis Vialou

Broché: 175 pages
Editeur : Editions Errance (7 juillet 2014)
Prix
: 29 €

Présentation de l’éditeur :

l’art des cavernes et abris comme thème principal. Les objets d’art n’ont trouvé dans les publications qu’une place très discrète. Pourtant, ils sont inscrits dans le quotidien des hommes et nous révèlent avec force leurs comportements techniques et symboliques. Cet ouvrage est pensé comme un outil de réflexion sur l’art des objets, l’art mobilier comme il est qualifié par les spécialistes, prolongé par un catalogue d’images pensé pour valoriser les oeuvres d’art et nous les faire admirer. Il ne s’agit pas d’un manuel pratique destiné aux préhistoriens. Ici pas de nomenclature typologique ou technologique normalisée, mais des commentaires, des réflexions, des rappels historiques, des anecdotes parfois et des points de vue originaux sur les œuvres d’art mobilier paléolithique.

C’est la collection du marquis Paul de Vibraye, l’un des pionniers de la Préhistoire au XIXe siècle, collection conservée au Muséum national d’Histoire naturelle, qui est directement interrogée dans cet ouvrage. Plus précisément encore, ce sont les objets provenant des premières fouilles dans l’abri magdalénien de Laugerie-Basse (Les Eyzies-de-Tayac, Dordogne) qui constituent le cœur du propos.

Depuis longtemps, ce gigantesque abri a été le principal pourvoyeur des musées de France et de l’étranger en objets préhistoriques et notamment en oeuvres d’art, dont la plus célèbre, la « Vénus impudique ». Si le concept de notre ouvrage a quelque chose d’original, il le doit à cette démarche qui consiste à raisonner à partir d’une série d’objets ornés sélectionnée et triée par leur inventeur. Que dire sur ces objets qui sont aussi dépourvus de contexte précis et qui ont subi bien des outrages depuis leur découverte il y a 150 ans ? Cette collection peut encore porter témoignage sur les artistes et les artisans de la Préhistoire, sur leur modernité irréductible, leur formidable capacité à transcender le quotidien par des images et des symboles fécondés dans l’intimité d’une relation exclusive et originale avec l’arme, l’outil et la matière.

C’est enfin le rôle qu’ont joué ces objets il y a 150 ans dans l’histoire des sciences anthropologiques et préhistoriques naissantes que nous interrogerons, ainsi que les conditions et le contexte de leur découverte, la place également de leur inventeur dans le monde très fermé de la Préhistoire d’antan. Ainsi, nous dévoilerons un peu la face cachée des œuvres d’art de la collection de Vibraye.






  • Commentaires(0)