Suggestions de lecture

Suggestions de lecture

Suggestion de lecture de l'association Préhistoire du Sud-ouest

Suggestion de lecture de l'association Préhistoire du Sud-ouest : Préhistoire, Paléoanthropologie, Art pariétal, etc.

Grands sites d'art magdalénien : La Madeleine et Laugerie-Basse il y a 15000 ans

Art MobilierPosté par Préhistoire du Sud-Ouest dim., avril 12, 2015 21:11:21
Grands sites d'art magdalénien : La Madeleine et Laugerie-Basse il y a 15000 ans.

Jean-Jacques Cleyet-Merle
Jean-Michel Geneste
Peggy Bonnet-Jacquement
Elena Man-Estier
Véronique Merlin-Anglade

Broché: 127 pages
Editeur : RMN (18 juin 2014)
Prix
: 29€

Présentation de l'éditeur :


Il y a 15 000 ans, les Magdaléniens - dont le nom provient du site éponyme de la Madeleine - développèrent la plus brillante culture des populations de chasseurs-cueilleurs de la fin du Paléolithique supérieur, dont le rayonnement s'étendait de l'Atlantique à la Pologne. Certains considèrent même qu'il s'agit de la première véritable civilisation de l'Europe. Riche d'une production matérielle abondante et diversifiée, témoignant d'une expression symbolique exceptionnelle dans le domaine tant pariétal que mobilier, la culture magdalénienne prendra fin assez brutalement avec l'apparition des conditions climatiques tempérées que nous connaissons aujourd'hui. Deux sites majeurs, la Madeleine et Laugerie-Basse, ont livré des pièces d'art mobilier qui témoignent de cette plénitude culturelle. À l'occasion du 150° anniversaire des fouilles qui permirent ces découvertes, le musée national de Préhistoire des Eyzies-de-Tayac et le musée d'Art et d'Archéologie du Périgord ont rassemblé bon nombre des chefs-d'oeuvre de cet art. Relevant surtout de thématiques animalières, les statuettes, propulseurs, bâtons perforés ou simples supports sont merveilleusement gravés ou sculptés. Cette mise en perspective a aussi amené les auteurs du présent catalogue à s'interroger sur la nature et la fonction de ces grands sites. S'agissait-il réellement d'une société d'abondance où l'Homme pouvait donner libre cours à ses élans artistiques ? La prodigalité et la magnificence de l'art mobilier magdalénien pourraient bien, tout au contraire, traduire une situation de crise : l'Homme aurait alors, grâce à elles, transcendé ses difficultés matérielles.




  • Commentaires(0)